Move It Kanal | Compte-rendu | Meet & Greet#4: Festivals pour et par les jeunes (FR)

Voor de Nederlandstalige versie van het verslag klik hier >>>

Le 20 novembre 2018, 40 travailleurs du secteur social et culturel se sont rassemblés à l'Allee du Kaai autour du thème « Festivals pour et par les jeunes ». Cette activité s'est déroulée dans le cadre du projet Move It Kanal.

Vous trouverez plus d'informations sur le programme ici.

La journée a débuté par une présentation de Najat Bouzalmad et Tine Declerck de Toestand/Allee du Kaai. Elles nous ont expliqué leur fonctionnement général, qui consiste à réactiver des bâtiments et terrains inoccupés ou oubliés en des zones d'action spontanée. L'Allee du Kaai est également une zone d'action spontanée où de nombreuses organisations socio-culturelles se partagent l'espace. Elles ont également présenté le travail de jeunesse mené à l'Allee du Kaai.

C'était ensuite au tour de JES asbl qui a présenté la première édition de son festival de jeunes: Big in BXL. Ce successeur de «Kunstbende» était une collaboration entre le Beurschouwburg (où le festival a pris place) et deux collectifs de jeunes : le Bledarte collectif et Lowkey Radio. Durant plusieurs mois, ils ont travaillé ensemble de différentes manières (entre autre avec une scène mobile à différents événements) en vue d'une soirée faite de nombreuses performances artistiques surprenantes de la part de jeunes (danse, musique, théâtre, exposition, …).

Le Move It Kanal – Doc series a également été lancé. Avec cette série Lasso veut donner un aperçu de la richesse des pratiques dans le domaine de la participation culturelle des jeunes dans et autour de la Zone du Canal de Bruxelles, faire la lumière sur les coulisses du travail de nombreux acteurs, montrer les opportunités de collaboration transectorielle et inspirer les spectateurs à mettre sur pied leurs propres collaborations. Regardez ici la première vidéo des Doc Series qui zoome sur "multiBEL", la collaboration entre le musée BELvue et les jeunes du Foyer des Jeunes à Molenbeek en 2017-2018.

Bonnes pratiques

Ensuite, quatre organisations ont présenté brièvement leurs festivals (pour les jeunes) aux autres participants lors d'une série de pitchs. Les festivals en question étaient : Urban life Festival, WIP COOP, Timiss et Street Talent.

Jocelyne Tchabou s'est lancée avec la présentation du Urban Life Festival. Le festival offre un espace à des chorégraphes jeunes et expérimentés qui s'expriment à travers leur création et par l'utilisation du langage et de la discipline très variés de la danse. Urban life poursuit quatre objectifs dont le développement de la pratique de la danse, la stimulation de la création chorégraphique, la formation et l'éducation des jeunes, la réunion de l'expérience, du professionnel avec le talent brut et l'envie.

C'était ensuite au tour de Mouss Sarr, créateur de Timiss et son collaborateur Youness Ait El Caït, lui -même danseur, de nous expliquer comment Timiss se présente comme un festival par et pour les jeunes. Du coaching artistique est proposé chez Timiss. De cette façon, ils souhaitent faire découvrir des disciplines très variées aux jeunes, en partant toujours de leurs points d'intérêts.

Gerardo Salinas et Tine Ducourq nous ont expliqué qu'à WIP COOP une scène est dédiée à des artistes jeunes et/ou émergents, afin de les aider à se professionnaliser dans le champ de la danse et du théâtre. Ils partent des besoins et talents des jeunes artistes pour les aider dans leur développement professionnel. Puisque cet accompagnement est fait par des programmateurs et des dramaturges, cela leur permet de se professionnaliser davantage.

Enfin, Nabil Fallah et Ayoub Ben Abdeslam ont pris la parole. Cela fait cinq ans qu'ils ont eu l'idée, avec un groupe d'amis, de lancer à Bruxelles un concours de talents appelé Street Talent. Ils donnent aux jeunes l'occasion de développer leurs talents, d'offrir des moments de coaching et une scène.

Après une courte pause, les participants ont pu discuter davantage sur les festivals présentés autour de trois tables de discussions. Cela a permis un échange entre secteurs et a permis aux participants de partager leurs expériences, les besoins et obstacles qu'ils rencontrent face à la création de festivals de jeunes. De plus, un flowchart sur les festivals de jeunes existants, a également été présenté. Il a été conçu par Lasso à la suite de la première rencontre sur les festivals pour et par les jeunes (Think & Act #1 du 22 novembre 2017). Lors de cette journée de rencontres, plusieurs participants ont fait part du manque d'offres de festivals pour et par les jeunes. Lasso s'est donc attelé à cette tâche et est parti à la recherche des festivals existants pour en arriver à une première vue d'ensemble du paysage bruxellois. Cet aperçu a été présenté à chaque table et a permis de se mettre au travail. Les participants ont donné leurs retours et ont apporté des idées quant à l'élaboration, la mise en forme et la diffusion de cet outil.

Actuellement Lasso continue à y travailler afin de pouvoir présenter en 2019, par un processus de cocréation, un objet qui pourra servir à ce que les jeunes, individuels ou en groupe, se repèrent mieux dans l'offre de festivals à Bruxelles.

Le déjeuner a été préparé par CollectifActif, qui cuisine des plats délicieux à partir de surplus de nourriture. La matinée s'est terminée par un atelier de sérigraphie animé par Jessie Tshiashuma, bénévole à l'Allee du Kaai. Les participants pourraient imprimer le (nouveau) logo Move It Kanal sur leur propre tote bag.

Vous trouverez ici l'album photo avec les impressions de la journée.